Les Carnets de Harry Haller

Extrait du roman Le Loup des steppes


De Hermann Hesse


Du 3 janvier au 7 mars 2020

Du jeudi au samedi à 19h30

Durée du spectacle: 1h10

Mise en scène

Jean-Christophe Barbaud

 

Distribution

Frédéric Schmitt

 

Lumières

Sophie Corvellec

Les Carnets de Harry Haller

(Extrait du roman Le Loup des steppes)


Un road movie passionnant dans une obscurité lumineuse

Harry, écrivain en panne d’inspiration, fulmine dans son antre contre son existence sans but et l’absurdité de la vie. « À quoi bon ! ». Cette nuit-là, il se révolte contre son incapacité à vivre,  prend son courage à deux mains, et s’extirpe enfin de chez lui. Au loin la ville s’agite, les distractions nocturnes battent leur plein. Dans un parcours mi-réel mi-fantastique, Harry va se reconnecter au monde… Tout n’est peut-être pas perdu ?

 

Le spectacle restitue fidèlement les premières pages du roman Le Loup des Steppes et nous plonge dans la dualité du Harry à travers son journal intime : Les Carnets de Harry Haller.

 

Publié en 1927 et interdit sous le régime nazi, Le Loup des Steppes est redécouvert dans les années 60, 70 où il devient culte pour toute une génération éprise de liberté.

Réserver

Froggy's Delight

Frédéric Schmitt dispense une prestation époustouflante... en se révélant Fregoli du verbe et prodige de la dramaturgie gestuelle. Il officie avec une virtuosité qui laisse pantois et embarque le spectateur dans cette folle équipée nocturne qui ne révèle pas tous ses secrets... Un excellent travail.

La Théâtrothèque

Frédéric Schmitt colle à son personnage de schizophrène lumineux. Le comédien ne nous lâche pas, c'est en cela une révélation. Les jeux de lumière et les citations musicales dopent notre curiosité. Celle que nous avons tous, en rentrant chez nous, c'est de nous jeter sur Hermann Hesse, de le lire et de le relire. À ne pas manquer.

Paris.fr

On retrouve avec joie ce beau texte d'Hermann Hesse dit avec humour et brio par Fréderic Schmitt. Il ne faut pas hésiter à aller voir cette histoire, extrait du Loup des Steppes, relatant la vie d'un écrivain en mal d'inspiration qui peste contre son existence.

Fréquence Protestante

Un homme seul dans sa mansarde, sans affection, schizophrène, pour qui affronter le monde demande un courage surhumain et qui va essayer de le faire… Talent du comédien qui s’investit totalement et nous fait rentrer complètement dans l’univers de Hesse. Une superbe interprétation et vraie performance d'acteur. Un spectacle vivement recommandé !

Un fauteuil pour l'orchestre

Il faut saluer la très grande maîtrise du comédien dans cette narration qui le place sur scène 1h10 durant, sur le plateau mais aussi parmi les spectateurs de courts instants comme pour mieux faire partager l’intimité de ses mots. Une interprétation stimulante qui invitera à n’en pas douter nombre de spectateurs à aller relire l’œuvre de Hesse.

Artistik Rezo

Un comédien d’une remarquable intensité. Habité par sa partition, il en donne toutes les facettes et toutes les sonorités et nous laisse entendre la richesse, la beauté et la mélodie d’un texte qui ne manquera pas de ravir les amoureux de littérature. Le style, imagé, à la fois précis et sobre, minutieusement ciselé, d’une grande pureté est au-dessus de toute critique.

LEVER DE RIDEAU

Une belle plongée dans les carnets intimes d’un homme en quête de son identité. Une mise en scène ingénieuse ; on est plongé dans des ambiances différentes en un rien de temps, tout dans la finesse, comme l’écriture ciselée de Hermann Hesse. L’intérêt est fort pour le public et une envie titille après la représentation, lire ou relire le roman.

LE MONDE LIBERTAIRE

Un loup des steppes, lumineusement incarné par Frédéric Schmitt, qui célèbre en quelque sorte ces petites épopées intérieures, ce trousseau de clés personnelles qu’il importe de faire tinter dans la rue en tant que citoyen du monde.